Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 11:45
Que l'Echo ait besoin d'une demi-page pour  "apprécier" le dernier tract de monsieur Ducatel, passe encore.
Mais qu' il le fasse sans  même respecter l'orthographe la plus élémentaire, là ça fait tache !
Sans doute pour des raisons d'économies l'Echo fait l'impasse sur  un correcteur orthographique humain, mais  cela devient insupportable pour les lecteurs qui souhaitent au minimum lire en Français !!

Rédacteur individuel, il m'arrive, malgré ma vigilence, de laisser passer une coquille. Mais je ne tire aucun profit de mes écrits. Tolérant, je feins de ne pas voir une faute par ci-par là, mais quand elle s'étale en pleine page dans un gros titre, là, ça fait mal (ça n'excuse pas pour autant celle qui fleurit dans le texte).

On l'aime notre Echo ! Au point de vouloir lui conserver sa plus noble mission : préserver notre bien le plus précieux : notre langue.

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 09:20
Comme beaucoup d'entre nous, (50 000 exemplaire de cette "dernière minute" (qui porte bien son nom) ont été distribués) le directeur patron de Leclerc Luisant a encore frappé, sous la ceinture.
Sait-il seulement frapper ailleurs ?
Certains appelleraient cela un coup bas, je dirais plutôt un coup lâche.
Lancer son pavé à trois jours d'un scrutin important, sans laisser à sa cible la possibilité de répondre, c'est une manoeuvre infâme, d'autant plus pour qui ose parler de démocratie.
D'autant plus que O. Ducatel n'étant pas partie prenante dans les élections peut faire et dire ce qu'il veut du moment qu'il ne nomme pas directement le candidat pour qui il roule (quoique... une visite en ses murs par une personnalité nationale à deux jours du premier tour, est-ce uniquement une coïncidence ?) En face JP Gorges ne peut pas grand chose, englué dans les ridicules règles qui régissent les élections.

Le fond de l'affaire, c'est un commerçant qui craint pour le devenir de son affaire, il en a parfaitement le droit (ce que personne ne lui conteste) et qui use de méthodes pour le moins contestables pour parvenir à ses fins, à savoir faire modifier des décisions souveraines prises par la majorité d'élus représentant 39 communes ! l

De là à  parler de "mise à mort", est-ce là  un propos que l'on peut qualifier d''honnêteté comportementale" ?

C'est probablement la même logique qui a conduit à la création de l'association de défense des habitants du sud de l'agglomération chartraine (coïncidence de dates), laquelle semble confondre allègrement bien commun et intérêts particuliers, il ne faut pas être devin pour comprendre que cette façade mal peinte est... "suggérée?" par le propriétaire du magasin précité.

La lecture du document reçu ces derniers jours a de quoi laisser pantois : pour faire la promotion du commerçant, l'association entend elle aussi se substituer aux institutions en place pour décider comment doit être organisée l'agglomération.
A n'en pas douter, s'il en avait le pouvoir, il fermerait et le Géant et le Carrefour pour être le seul et l'unique à "augmenter" notre pouvoir d'achat.
On croit rêver...

Quant à moi, ces propos nauséabonds auront fini de me convaincre de ne plus mettre les pieds dans cette enseigne, ni à Luisant, ni ailleurs puisque les responsables de l'enseigne ne condamnent pas la méthode Ducatel. Curiueusement, je ne suis pas le seul à penser ainsi.


A propos de l'association "Vivre au Sud de Chartres", qui se présente comme une association de défense des habitants du Sud de l'agglomération Chartraine :
Elle a été créée le 29/6/2007 (JO du 14/07/2007), a pour président monsieur Benoît de La Touche (Barjouvillois), a son siège à Chartres au 23 rue des Vieux Capucins et pour objet exact :
"Agir pour la défense et la poursuite d'un développement durable économique, commercial et social équilibré du bassin sud de Chartres".
nti_bug_fck

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 15:26
Il parait que l'on simplifie les  procédiures administratives...
En voici un brillant exemple :
Avant l'ère de l'informatique on pouvait, pour quelques piécettes, envoyer à sa progéniture en manque, un viatique par mandat télégraphique. Cahi caha, l'administreation des postes acheminait la demande en des temps fort honorables pour l'époque,râce à quelques opérateurs (ou opératrices) zélé(e)s.

Mais maintenant on a atteint l'âge du numérique. Et voilà comment ça se passe :
1/ se rendre impértativement à la poste
2/ déposer la somme à acheminer EXCLUSIVEMENT en espèces.
3/ indiquer les coordonnées du destinataire
4/ indiquer l'identité de l'expéditeur, nom, prénom, adresse complète, date de naissance (mais si) et pièce d'identité !!! (coup de bol, je n'ai pas été tenu de donner la taille de mon caleçon).
5/ refiler 12.60 € de frais d'expédition.
Comme  je devais expédier 50 Euros, ça a fait quand même du 25% de frais.

Vaut mieux prendre son temps et glisser le billet dans une enveloppe, n'en déplaise aux agents des postes, mais le service est quand même plus économique.

Je m'interroge  encore sur la nécessité de fournir sa date de naissance, c'est une inquisition dans la vie privée parfaitement intolérable. Surtout pour une somme si modique.

Voilà des années que je prétends que notre société est gangrennée par toutes ces lourdeurs administratives qui pèsent sur "l'usager", ce n'est pas cette expérience qui va me contredire !

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 14:20
Etape 1

le 23/10, je vais chez McDo rocade et je commande 3 cheeseburger. Sur le ticket 3 x 095€ (6.23 en vieux Francs bien de chez nous).

Etape 2

Quelques jours plus tard, même "restaurant" je commande 2 hamburgers. Sur le ticket 2 x 1.00€

Je m'étonne de ce que le produit le plus ordinaire soit le plus cher, et on me répond que c'est normal, c'est une "promo". J'apprends également que le plus demandé est le cheeseburger (normal, vu la différence qualité/prix).


Etape 3

Le 6/11 nouvelle commande de 2 ham : 2 x 0.95€
Je me dis que ma remarque a été prise en considération... Mon Dieu quel naïf je fais !!!

Etape 4


Aujourd'hui même : 2 hamburger et 2 cheeseburger. Sur le ticket 2 x 0.95€ [ham) et 2 x 1,70€ pour les cheese
Un rapide calcul :  d'un côté 5% de ristourne sur le produit de base (celui que presque personne de consomme), mais 78% de hausse sur le top des ventes. Curieusement il n'y a eu aucune publicité sur une hausse aussi vertigineuse.

Je note que le gouvernement s'y est pris de la même manière pour inciter les fumeurs à ne plus consommer... Allons nous enfin vers la fin de McDo ?
En tous cas, voilà de quoi être plus circonspect envers toutes les grandes déclarations de cette enseigne, dans le cadre du soin appoorté à notre pouvoir d'achat, ils en connaissent un sacré rayon !!

(Evidemment, en cas de scepticisme, je tiens à disposition les tickets témloins)
(Evidemment aussi, ce constat ne concerne que le McDo de Chartres rocade, mais je doute que les deux autres pratiquent des tarifs plus "préférentiels" et même si chaque franchisé est libre de sa politique tarifaire, je doute que l'enseigne soit ravie de ce type de publicité.
En tous cas, ils ont perdu deux clients de plus aujourd'hui, vote serviteur ainsi que l'amateur de cheeseburger).
nti_bug_fck

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 09:02
Pour mon retour dans cet espace, rien de tel qu'un bon coup de gueule pour reprendre la plume, et seul le risque de poursuites me retient de dire précisément (et avec mes mots) ce que je ressens : un immense dégout à l'encontre de ceux qui se vautrent dans leurs privilèges, extorqués trop souvent au moyen de coups plus ou moins tordus, en tous cas sans commune mesure avec la réalité de leur situation et qui affichent un mépris invraisemblable à la face de l'ensemble de la communauté nationale qui a de plus en plus de mal à comprendre cette situation.

Bref, pour reprendre une formule qui m'est chère, nous assistons une fois de plus à la prise en otage de la nation française par l'état français. L'état, c'est ce magma informe, dont personne n'est en mesure de définir précisément le contour, le volume et que, pour faire simple, on appelle complaisamment la fonction publique (variante : le service public (on devrait plutot dire le public à son service))

Bien qu'ils s'en défendent (ça ne coute rien d'essayer), ils sont les véritables nantis de cette société qui est la notre et entendent bien le rester, quoi qu'il en coute.
Et chacun de s'organiser pour faire sa petite grève, jusque Zé y compris, parait-il, des journalistes de france television ou radio france, qui veulent défendre les régimes spéciaux des cheminots. Quel bel exemple de solidarité.

A se demander si tout ce pataquès ne sert pas à masquer la révélation des tripatouillages divers et variés qui vont bientôt éclabousser le monde syndical et politique le jour où nous aurons la révélation de l'usage des fonds secrets de certaines organisations patronales, syndicales, officines occultes qui font de la France un pays ou le viol de la loi est un sport national, pays donneur de leçons à l'humanité mais qui truande, détourne, pille, dans l'indifférence générale, chacun voyant l'autre comme un salaud mais trouve normal que lui même s'accorde un "petit arrangement".

Pendant que ces nantis affichent leur mépris, d'autres ne savent pas comment finir leur fin de mois, comment survivre avec un minimum de décence, curieusement ceux là ne savent, ne peuvent ou tout simplement ne veulent se  plaindre et exposer leur dénuement et leur détresse.

Messieurs les vampires, défendez l'indéfendable, c'est ce que vous savez faire le mieux.

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 13:27
Entendu il y a 48h dans une célèbre enseigne de bricolage locale  (le client avait quelques emplettes  pas volulmineuses mais embarassantes :
"- vous n'auriez pas un pochon pour y mettre tout ça ?
- Ah non, Monsieur, on n'en donne plus... on les vend  3 centimes " (un peu moins de 0.20  de nos bons vieux francs !! NDLR)
Grimace dépitée de l'acheteur qui illico se propulse à l'accueil.
- Vous ne trouvez pas que c'est cher, et mesquin, de facturer un pochon3 centimes ?
- On n'y peut rien, Monsieur, on est obligés ...
-Ah bon ?
- Oui, c'est le gouvernement qui ne neut plus qu'on en donne, à cause de la pollution" (!!)
Vous avez bien compris, puisque l'on demande de ne plus donner (= distribuer) de sacs plastiques, eh bien, pas de petit profit, on joue sur les mots et on les vend.

Dans la foulée le malheureux client demande pourquoi le même cable électrique est vendu
0.58 €/m si débité au mètre
0.38 €/m en rouleau de 10m
0.46 €/m en rouleau de 15m

La réponse est : c'est le tarif du fournisseur !!
Le pigeon c'est ?... ...  le "cher client"

Qui a dit que l'enchanteur nous prenait pour le roidec ?

Partager cet article

Repost0
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 09:20
Vous voulez une idée du bordel de notre administration (au sens large) ?

Suivez le cheminement suivant.

1/  www.urssaf.fr
2/  cliquez sur espace employeur
3/  Sélectionnez "Simulez le calcul des cotisations sociales de vos salariés" et cliquez sur le lien
4/  Remplissez le formulaire de la manière suivante : sélectionnez "autre (cas général) car vous ne faityes partie d'aucune autre option proposée. En d'autres termes, vous êtes une entreprise ordinaire, soumise aux règles ordinaires qui s'appliquent aux entreprises françaises...
5/ les questions suivantes sont nb de salariés (j'ai mis 1-9), nb d'heures (j'ai mis 39) salarié cadre (j'ai répondu non) , caisse de congés payés (j'ai également répondu non).

Moment ultime, le formulaire est intégralement renseigné, je clique sur le bouton "valider"
Et là, paf !!!!!!!!!!!!!!! tout se bloque, le système mis au point par un brillant ingénieur (sans doute payé fort cher, tout comme le sont ceux qui ont validé cette moulinette) m'informe qu'il ne sait pas si l'entreprise paie ou pas la TVA !!

D'où ça sort, personne ne le sait, tout au plus peut-on se dire qu'une entreprise ordinaire paie la TVA.

Evidemment, pas moyen d'aller plus loin, tout simplement parce qu'il n'y a aucun endroit ou l'on peut renseigner cette question essentielle. Entre parenthèses, je ne vois pas  de prime abord le lien entre les charges et le paiement de la TVA, mais bon...

Quoi qu'il en soit c'est une perte de tremps, une perte d'image d'un service bancal, et une perte d'argent.

Mauvaise pioche pour un service public qui n'hésite pas à sanctionner aveuglément quiconque ne paie pas ces mêmes charges dans les délais impartis.

urssaf-2.gif

Partager cet article

Repost0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 12:33
Nul n'ignore qu'une campagne électorale n'est pas un pique-nique champêtre et que les coups sont parfois portés sous la ceinture, ce qui est toléré, bien que manquant singulièrement d'élégance et de loyauté (précisément ce que l'on est en droit d'attendre de la personne à qui l'on souhaite confier la représentativité de la Maison France.
Mais quand on puise dans les égouts les propos aussi violents que mensongers que je tente de reproduire ci-dessous, je dis que la ligne blanche est largement franchie, sans que cela semble aucunement gêner le(s) bénéficiaire(s)
tract-001.gif

Et le verso vaut le recto !

tract-002.gif
Et la liste des signataire est édifiante : ATAC, Ligue des Droits de l'Homme, MRAP, comité BOVE, LCR, les Verts.
Que du beau linge, qui s'est ouvertement rallié à madame Royal à l'issue du premier tour...
Je sais bien qu'il y a urgence, à gauche, à racler les fonds de tiroir à la recherche d'électeurs égarés, mais la on racle la vase qui croupit au fond des égouts. Beurk !
Je me demande si les électeurs qui ont voté Bayrou au premier tour se reconnaissent dans ce torchon et s'ils vont, allègrement, s'y associer

Partager cet article

Repost0
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 09:48
Nouvelle polémique, nouveau faux procès :
Il parait que Nicolas Sarkozy a empêché qu'il y ait un débat entre Madame Royal et Monsieur Bayrou.
Evidemment, c'est de la faute à Sarko !!

1/ Nouvelle technique pour contourner l'égalité du temps de parole : les éliminés veulent débattre avec un des finalistes pour confronter leurs points de vues. Dans ce cas, pourquoi ne pas débattre avec chacun des éliminés ?.
2/ Notre système électoral prévoit deux finalistes, je ne vois pas pourquoi il faudrait privilégier l'un ou l'autre des finalistes en satisfaisant un caprice.
3/ Monsieur Bayrou, qui s'est prononcé clairement pour une non consigne de vote au second tour n'a plus aucune raison de revenir au premier plan avant l'élection : on aurait pu comprendre cette démarche avant qu'il ne se prononce, mais une fois sa position connue, un minimum de décence exigerait qu'il s'efface en attendant le verdict des urnes.

Soyons clair : si Madame Royal trouve plus judicieux de séduire François Bayrou plutôt que l'ensemble des Français, c'est son droit le plus strict, personnellement, je crois que cette démarche eut été plus judicieuse si elle avait pu se placer après les élections. Mais elle ne peut exiger un temps de parole "aménagé" pour fait de convenance personnelle.

En attendant, il y a une règle du jeu, contrôlée par le CSA. On peut toujours la trouver mauvaise, on peut vouloir la changer, je crois même qu'il faut la changer. Mais certainement pas au cours de la partie.

Une fois de plus c'est Sarkozy qui  devrait faire les frais de ce caprice de star.
Gageons que l'étoile Bayrou ne pâlisse pas trop vite.

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 00:55
Je n'avais pas plus que cela envie de pousser un nouveau coup de gueule, mais quand même...

Il semblait acquis que le PS allait dégager Frêche et ses immondices verbaux. Rien que de très naturel, tant le personnage a dérapé.
Mais non, tout bien considéré, le Parti Socialiste agit avec "prudence", découvrant les mines que le patron de l'Hérault a su déposer : il parait qu'il connaitrait des trucs compromettants pour le PS, datant de l'affaire Urba, et même qu'il menacerait de tout déballer sur la place publique en cas d'exclusion du parti.

Si tout cela est fondé, cela signifie que contrairement à ses allégations, le PS n'a pas fait le ménage en son temps et aujourd'hui c'est avec les pieds dans la boue du scandale qu'il dispense ses leçons de morale.
Et si les menaces sont infondées, alors pourquoi ne pas jeter dehors l'auteur de propos diffamants ?.

Non, décidément, il y a quelque chose de pas clair dans cette affaire et il est vraiment curieux (?) que personne, à gauche, ne prenne la peine de s'expliquer auprès des futurs électeurs...

Gageons que cette fois-ci les Français ne se laisseront pas endormir.
Depuis le temps que la gauche nous rappelle à notre devoir de mémoire...

Partager cet article

Repost0

Articles Récents