Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 16:27
Un point de l'intervention de Bertrand Delanoé m'a particulièrement choqué à propos de son analyse sur l'Europe.
Il est difficile, si l'on veut être objectif de s'étonner de la présence de Laurent Fabius aux côtés de Ségolène Royal, lui qui a ouvertement provoqué une crise au sein du PS en soutenant contre vents et marées rejet du traité constitutionnel européen.
Avait-il tort ou raison ? C'est son problème et en même temps celui du PS. En tous cas, le rejet du traité et ses conséquences sont imputables à la gauche française et, pour un homme qui n'a cessé de clamer que les politiques devaient s'assumer, il me semble qu'il eut été de bon gout de commencer par là.

Traduction : ce que je dis est bon pour les autres, je ne me sens pas concerné. On appelle ça aussi la langue de bois (variante).

Partager cet article

Repost0
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 06:53
Dix petites minutes de retard, histoire de chauffer la salle, puis la fête a commencé.
D'abord Françoise Vallet, balbutiante, hésitante, pas franchement crédible qui pour justifier sa candidature a passé presque dix minutes à démolir systématiquement tout ce qui a été fait à Chartres depuis six ans. De quoi satisfaire les militants un peu bas de plafond, parce que les applaudissements étaient du genre discret.
A suivre le premier secrétaire local, qui a parlé parce qu'il fallait parler, même quand on a rien à dire, au moins a-t-il eu le bon goût de faire court.
Le moment de bravoure était à suivre : monsieur Huwart, auquel il ne manquait que la toge et la couronne de lauriers pour en faire un vrai patricien romain. Le geste large et ample, la voix de stentor, juste ce qu'il faut pour donner des leçons.
Mais franchement... venant de l'un des plus mauvais élèves de l'Assemblée nationale, voilà de quoi surprendre un esprit légèrement critique.
Et puis la bête de scène arrive, dans un tonnerre d'applaudissements. A n'en point douter, c'est un fameux orateur, capable d'extirper le mouchoir de toutes les spectatrices d'un théâtre, capable de remplir l'escarcelle tendue à la quête de l'église après un bon sermon.
Même pour qui n'adhère pas franchement, il faut rendre cette justice à Bertrand Delanoé : il sait prendre son auditoire en main et faire passer son message.
Voilà pour la forme, c'est quasiment le sans faute.
Reste le fond, et là, il faut bien admettre qu'en dehors de quelques portes ouvertes savamment enfoncées, il y avait de quoi rester sur sa faim !
Parce que l'essentiel  des 100 propositions de madame Royal se sont limitées à une critique en règle de la politique de logement social issue de la dernière mandature, en citant l'inévitable 1% de Neuilly (précision, : pas Neuilly s/Marne). Mais oubliant du même coup que jamais la France n'avait aussi peu construit de logements sociaux que pendant le gouvernement Jospin (ce qui ne l'empêche pas de donner des leçons aux autres...).
Je passe sur les appels à la peur, la racaille qui revient comme un leit-motiv (pauvre comme argument, mais ça plait), sur la suspicion de haine qui animerait le candidat UMP, sur son flirt scandaleux avec les électeurs du FN (tout comme celui du PS avec l'extrême gauche, avec comme même objectif de ramener à plus de modération des électeurs égarés dans les extrêmes...c'est ainsi que le pasteur Delanoé a ouvert son arche  pour y entasser tous ceux qui ne voudraient pas de Sarkozy comme président).
Au delà des trémolos habilement poussés pour expliquer que, avec Ségolène, c'était la France qui aime et que l'on aime, je dirai, en souvenir de Giscard en 81 que le PS n'a pas plus le monopole de l'amour qu'il n'a eu celui du coeur.

En définitif, je suis reparti comme j'étais venu, sans grand bouleversement dans mes opinions, avec toutefois une impression vague, sinon de malaise du moins d'inquiétude quant au risque que se reproduise le scénario de 2002.
Sauf que c'est impossible, car en 2002 c'est le chef du gouvernement qui a été éjecté, ouvrant ainsi la voie au FN qui ne s'y attendait pas, alors que là, il n'y aurait que le rejet d'une candidature classique : ce coup-ci, c'est un choix de société qui se propose aux Français, et ce, dès le premier tour !!
Et c'est tant mieux.

Partager cet article

Repost0
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 17:52
Voilà que je tombe ce matin sur une réaction offusquée de madame Vallet (dans l'Echo) nous expliquant (sans doute la main sur le coeur) qu'il était impossible que ce soient des militants de son obédience qui aient collé des affiches "officieuses" sur tous les panneaux électoraux du coin.
J'ai d'abord pensé à une erreur de lecture.
J'ai ensuite cru à un excès de naïveté...
Quel pouvait être ce parti politique qui aurait puisé dans sa cagnotte électorale pour ainsi imprimer des affiches concurrentes et les coller un peu partout ?

Mais la réponse, finalement est venue ce soir : anticipation !!
Voilà que le PS qui dérouille avant de dérailler prépare son reclassement en déroulant son tapis rose devant François Bayrou.
Donc madame Royal serait la future première ministre de la VI ème république présidée par le béarnais.
Anticipant ce qui semble (pour certains, mais pas pour moi) être le futur nouveau paysage politique, il s'est trouvé quelque militant zélé pour placarder les panneaux, histoire de rappeler que le PS existe encore.

Si c'est cela  qui nous attend, je me demande comment sera tirée la charrette France avec un si beau harnais.

Partager cet article

Repost0
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 08:58
En parcourant le blog de monsieur Farion, je tombe sur un article intitulé "Imaginons la France d'après".

A l'intérieur, un commentaire proposé par un individu, disons... médiocre, qui écrit ceci (je cite) : "SARKO est un dangereux facho, une copie de LE PEN. Il faut à tout prix empêcher que ce type passe! Au niveau local, on a aussi notre SARKO:Le Maire de chartres a les mêmes méthodes, je le verrais bien avec une petite moustache, si vous voyez ce que je veux dire."...

Comme j'apprécie modérément (doux euphémisme) ce genre de prose, surtout pas sur le site d'un canditat à la magistrature locale suprême, je réagis :

"Monsieur Grego, pourquoi ne pas demander que Sarkozy soit sommairement exécuté ?
Après tout, une balle dans la nuque n'est ce pas le sort qui est réservé aux fachos et autres nazillons ?
Je croyais le blog de monsieur Farion d'une autre tenue, à la hauteur de ses ambitions, mais à laisser trainer ce genre d'individus, on ne peut que s'interroger sur ses capacités à gérer une municipalité comme la notre avec la tolérance et la sérénité voulues.
Par respect pour les vraies victimes du fascisme et de l'abomination nazie, je n'en dira pas plus, mais je suis inquiet de savoir que ce genre d'individu dispose du droit de vote, c'est indécent pour les citoyens dignes de ce nom. Et cette remarque vaut pour les complices de ces propos."

Celui là est passé, tout comme la réponse d'une personne qui ne doit pas être fan du blog...

"Vous avez raison Monsieur Maxtor ! il y a certes un individu qui dérape Grego) avec des propos plus que dangereux car ce sont de réelles menaces, mais le vrai responsable (suivant la loi, rien que la loi) c'est Monsieur Farion le propriétaire de ce Blog qui diffuse ces informations. D'ailleurs rien ne vous dit que ce n'est pas lui qui tient ces propos ! Mais tout cela est enregistré et les responsabilités seront un jour mises sur la table. Pour l'instant Grego = Farion !! "

Je ne suis pas une groupie de monsieur Farion, mais je n'apprécie guère pour autant les amalgames, d'où ma réponse qui, curieusement, a été censurée, la voici donc, telle qu'elle n'a pas été publiée :

"Je ne crois pas, vraiment pas que les propos de Grego puissent être attribués  à monsieur Farion, je ne crois pas que cela soit son style.
Par contre, je regrette qu'il laisse s'étaler de tels propos sur son blog, cela ne grandit ni le blog, ni son gestionnaire ni l'image que l'on se fait des politiques, et cela n'apporte rien de bon au débat démocratique.
J'ai déjà à plusieurs reprises pu constater que la liberté d'expression, vue par la gauche, consiste essentiellement à laisser librement s'exprimer ceux qui tapent sur le camp d'en face (y compris avec débordement) mais à museler ceux d'en face qui veulent réagir, sous le fallacieux prétexte qu'ils entravent le débat démocratique.

Cela me fait penser aux "débats participatifs" imaginés par madame Royal, qui n'ont (discrètement) rameutés que des sympathisants, ainsi la pensée unique a pu s'exprimer et permet maintenant à son instigatrice de présenter ses conclusions comme l'expression de la France "profonde".

A mon tour de m'interroger sur "la France d'après" si par malchance nous devions subir cette "ouverture" durant les cinq prochaines années.

Enfin, et en conclusion de mes réflexions sur ce sujet, je m'étonne qu''une personne qui souhaite représenter une communauté aussi  importante que Chartres en soit encore à se complaire dans de affaires de corbeau, cybercorbeau et continue de monter en épingle ce minable épisode de notre vie locale, non évènement s'il en est, tout juste bon à donner un peu de grain à moudre à notre feuille de choux locale.
En ma qualité de citoyen de base de cette communauté, je me faisais une autre idée de la démocratie locale, finalement, ici aussi il est difficile de s'élever au dessus du caniveau.
Pas réjouissant !!"

Ce texte a été posté le 7 avril, j'ai attendu ce soir pour le mettre sur le blog, des fois qu'ily ait eu relâche pendant le we de Pâques.
Pas de relâche pour les cloches, elles sont bien revenues !!

Partager cet article

Repost0
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 20:51
Une alliance PS/PCF au second tour ?

Je ne sais pas... en tous cas ce serait un Buffet Royal :

(contribution à Nonime )

Partager cet article

Repost0
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 16:47
J'ai reçu ce we un message du dénommé fidelio, apparemment blogueur sur différents espaces locaux. Il se plaignait d'avoir été censuré sur le blog de Monsieur Farion en répondant à propos de qui payait les transports en commun. Je suis allé voir le fil en question et ai décidé de reproduire le texte censuré, parce que, quand bien même je ne l'aurais pas rédigé dans ces termes, encore que... Brel et Brassens les ont si bien chantés qu'ils en sont tout honorables.
Je reproduis donc, in extenso, le post en question et son mot d'accompagnement :

"Monsieur maxtor, vous avez ecri que vous avez fait votre blog parce que on vous avait censuré. Moi aussi, mais je vais pas fabriquer un blog pour ca, je me dis que puisque vous etes pour la liberté d'expression, vous mettrez mon message sur votre blog.
J'ai mis ce qui suit sur le blog de monsieur Farion et ça a ete censuré. Le lendemain j'en ai remis une couche disant que c'etait pas cool,  ça a été viré aussi !!
J'ai d'abord pense que si j'avais eté censuré c'est parce que j'avais mi trois fois le mot con, mais je crois que c'est juste que il y a des verites qu'on aime pas savoir.Merci

<< Qui paie (10032007

Ben moi je suis pas trop tribuable, mais suffisamment con pour ne rien comprendre à tous vos trucs.

Encore une fois vous faites joujou dans votre cour des grands et vous croyez vraiment que le petit peuple qui n'a pas été aux écoles comprend quelque chose à votre jargon pseudo spécialiste ?
Si c'est ça la politique espliquée au petit peuple, c'est pas gagné !

Vous réjouissez pas trop parce que je me qualifie de con, ça serait trop facile. Mais surtout oubliez pas que le con que je suis dispose du meme bulletin de vote que le votre, et comme ces salades ne m'interessent pas, le jour venu je m'empresserai de faire une connerie de plus... à vos depens
He oui >> "

Pas de quoi fouetter un chat, du moins c'est mon point de vue, et je trouve assez pleine de bon sens la réflexion selon laquelle le citoyen de base a autant de pouvoir que l'expert une fois seul dans l'isoloir. Il faudrait que nos politiques de tous bords s'en souviennent, ce qui est énoncé clairement se comprend aisément... et facilite le choix du bon bulletin !

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 19:57
On connaissait la lime à épaissir qui est demandée à tout bon apprenti par ses professeurs de mécanique.
J'avoue que la ville de Chartres a su faire mieux encore : le parking moins cher qui nous coûte plus.
Et je dois admettre qu'il faut un aplomb certain et un culot  hors normes pour nous expliquer que la hausse des tarifs va nous couter moins cher... à condition de ne pas rester dans le nouveau sous sol branché de la ville.
Mais moi qui ne suis pas énarque, ni comptable (sauf de mon porte monnaie) et encore moins acrobate, je constate que si je reste une heure, ça me coute 1.50 € et si je reste 2h ça me coute dorénavant 3.30 €

Il y avait un scandale à corriger : cesser de nous imposer toute heure entamée comme due dans son intégralité. Parce que ça c'est du racket, pas seulement chartrain puisque ça se pratique un peu partout en France et que les pouvoirs publics ne semblent pas s'en émouvoir outre mesure. Ce qui revient à dire que toute velléité de stationner dans ce ventre de béton ne saurait en aucun cas être inférieure à 1.50 €.Pour les nostalgiques, ça fait quand même dix balles !
Eh bien, rien n'a changé, pour que la nouvelle tarification soit moins douloureuse que l'ancienne, il faut squatter l'endroit au moins 3 heures.

C'est quelque part nous prendre pour des ânes.
Je ne vois pas qui pourra défendre une telle position, la mairie fait tout ce qu'elle peut pour donner raison à l'Adicca. Et bon sang que je n'en avais pas envie.

Souhaitons que la lumière de 2007 éclairera nos élus pour qu'ils soient un peu plus à l'écoute de nos aspirations et pas nécessairement de ce qu'ils croient être nos aspirations.

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2006 6 23 /12 /décembre /2006 22:23
En cette veille de Noël, je souhaite avant tout remercier toutes celles et ceux qui ont pris le temps de parcourir ces pages et parfois de répondre ou de commenter, qu'ils soient adversaires ou amis de mes points de vue.
Et à toutes et tous, peut être surpris de mon long silence (surcharge de travail en cette période), qu'ils se rassurent, je reviens plus que jamais, mais en attendant je profite de l'instant pour présenter à chacun mes souhaits les plus sincères d'heureuses fêtes de Noël et de fin d'année, et mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui s'approche, pour vos proches comme pour vous.

Joyeuses fêtes.

Maxtor
(persiste et signe)

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 09:10
Pourquoi je n'écris plus dans la piquouse...

Depuis quelques jours j'ai cessé de m'exprimer dans ce blog parce que le ton choisi par les participants me déplait de plus en plus.
La cerise sur le gâteau, je la reproduis ci-dessous, elle devrait se passer de commentaires.



"La rupture tranquille"
"Le mouvement immobile"
"Le pompier incendiaire"
"J'ai les dents qui creusent des sillons dans le parquet"
"Hais ton prochain"
"Dénonce ton voisin"
"Sois riche ou crève"
"Véritable ersatz lepéniste, 100% pur sucre"
"Je remercie les journalistes qui se bousculent pour me servir la soupe"
"Liberté, Egalité, Fraternité : NON ! Prison, Privilèges, Kärcher : OUI !





 

Les options proposées sont haineuses, en tous cas indignes d'un lieu qui se veut démocratique. Ne pas respecter un candidat à une élection est ne pas respecter la démocratie qui permet le choix. Et cela, je ne puis l'admettre. Même si mes options personnelles ne vont pas dans le sens proposé par madame Royal, et ce n'est pas un scoop, à aucun moment je n'oserais utiliser un pareil vocabulaire pour affirmer mon refus de ce choix.
Cela dit, il ne faut pas non plus en faire un drame, d'une part ce blog n'est pas si visité et si influent qu'il le prétend (52 votes exprimés) et d'autre part les auteurs de ce "sondage" en sont pour leurs frais, l'option la plus choisie, au moment où je rédige ces lignes (10h30) est celle retenue par le candidat Sarkozy désaveu.

 Ce gâteau n'est décidément pas comestible.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 12:30

A propos de l'élu... 1-1

1/ Interdiction de cumul de mandats permettant une amplification de pouvoir liée au mandat principal : seuls admis les cumuls associant une représentation locale et une nationale. Sont exclus les cumuls de mandats locaux/locaux, locaux régionaux ou régionaux/nationaux.
Député/maire, c'est oui, conseiller régional/député, c'est non.

2/ Impossibilité de postuler à une fonction élective au delà de 69 ans.

3/ Limitation des mandatures à deux successives, obligation de laisser passer au moins une mandature dans le cas d'un troisième mandat.

4/ Limitation à six ans maximum pour tout mandat électif, qu'il soit issu pour d'un suffrage direct ou indirect.

5/ Paiement des frais des représentants et élus exclusivement sur justificatifs, avec un délai de 30 jours maximum : chaque bénéficiaire perçoit en début de mandature une avance sur frais correspondant à un mois "plein", il se fait ensuite rembourser ses frais à la hauteur de ses coûts réels.
Le contrôle des dépenses ne doit pas se faire sur l'objet de la dépense, mais sur la réalité de son existence : il est normal que les dépenses de l'élu soient prises en charge par la collectivité, mais cela ne doit pas se transformer en complément de revenu.
6/ Obligation pour tout candidat de renoncer à son emploi, ou à la garantie de son emploi durant sa mandature, ceci devant permettre de placer tous les candidats sur un même pied d'égalité.


Partager cet article

Repost0

Articles Récents