Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 16:31
Nous l'avons longtemps attendu le programme de gauche, il est à la hauteur de nos espérances (enfin, si l'on peut dire...)

1/ Priorité accrue à la construction de logements sociaux et construction d’un Foyer de Jeunes Travailleurs(4 M€)
On commence fort,  il est vrai que rien n'existait dans ce domaine. Alors, que sont ces 4 petits millions ?

2/ Mise en place des Conseils de quartier autour des élus, avec disposition d’un budget.
Un joli flou artistique pour camoufler une entreprise de relais d'opinion de la pensée (unique) socialiste d'autant plus que la hauteur  du budget alloué est parfaitement inconnue : comprendre remise d'un chèque en blanc (ou en rose pour ceux qui préfèrent).

3/ Remise en chantier progressive des Centres sociaux et Maisons pour tous dans les quartiers.
Idem que supra on va tirer des chèques, mais on vous dira pas combien, na ! Vous le saurez bien assez tôt dans vos feuilles d'impots locaux.

4/ Création d’une « Maison de la Santé », confiée au CCAS et d’un Bus Santé pour la prévention médicale en milieu scolaire.
On suppose qu'il n'existe actuellement aucune structure, autant en créer une nouvelle, c'est beau dans un bilan.

5/ Construction d’une « Maison des Syndicats » (1,5 M€)
Ah ! Ca nous manquait ! Quand on sait ce que pèse la représentation syndicale dans notre pays, faut bien construire un abri aux militants, en plus ça ne coûte qu'un petit million et demi... A noter  (et à apprécier) au passage que les syndicats valent 50% de plus que les étudiants (cf infra)

6/ Développement des filières scientifiques et hospitalières sur l’antenne universitaire, en synergie avec les compétences régionales.
Là aussi, c'est chouette dans le tableau, mais on ne sait ni comment, ni pourquoi, ni avec quels fonds.
Du moment que c'est le contribuable qui paie...

7/ Création d’une « Maison des étudiants » en centre ville. (1M€)
On a pas encore les étudiants qui vont avec, mais on va déjà trouiver une structure pour qu'ils ne s'ennuient pas
Et puis... ce n'est qu'un petit million !

Globalement, et pour faire "cheap", on a déjà trouvé comment plomber les comptes de la ville pour environ 8 millions.

Soyons positifs, le programme a quand même pensé à l'emploi si, si !! La preuve :

Priorité au développement des secteurs économiques porteurs d’emplois, tels que le bâtiment, le tourisme, l’hôtellerie, l’aide aux personnes, le commerce.
En gras, tout ce qui dépend de la sphère privée, hormis les dépenses de prestige ou les "maisons" de tous genres qui vont fleurir à chaque coin de rue.
En rose, les emplois qui vont augmenter la liste des tâches municipales s'il s'agit d'emplois sociaux financés par la ville, ou alors ce sont des emplois bénéficiant de l'exonaration fiscale et là... ça ne dépend pas de l'équipe municipale.

Donc, nous avons à notre disposition un premier catalogue des dépenses prévues (avec nos sous, ou ce qu'il en reste...), mais comment faudra financer tout cela et qu'est ce que cela va créer comme emplois, ben... faut pas poser les questions qui embarrassent... ET qui fâchent !!

Finalement, Gorges c'était peut être pharaonique, mais on voit le résultat, c'est du concret et en prime les impôts ont baissé !! On l'avait bien dit que cet homme était dangereux : non seulement il fait des trucs qui servent, mais en plus il taxe moins !!!

Je prends un risque, j'ai lu que comme auteur de galéjade, je devais me tenir à carreau !! brrrrrrrrrr

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 16:15
Comme prévu et annopncé, je reproduis ici, sous la responsabiolité de leur auteur, les deux commentaires publiés le 5 décembre 2007 sur le blog de  l'avenir de Chartres et qui ont été "oubliés" au mioment de leur validation. Il semblerait que, sous son  habit bon enfant, se cache une autre personnalité de monsieur Farion,  plus... comment dirai-je ? restrictive ? sévère ?
A chacun de juger, mais censurer n'est certainement pas convaincre. Encore moins s'il s'agit de  refuser la critique.


Commentaire 1 :

Je constate avec regret que le mot de démocratie que vous manipulez avec tant d'aisance ne s'applique qu'à vos adversaires. Il est peu prudent d'anticiper le résultat de la prochaine consultation électorale, peut être avez vous raison, peut être avez vous tort. Quoi qu'il en soit, il est peu convenable de parier sur le terme mis à l'ardeur de jeunes militants, umpistes ou socialistes. Cela a comme un relent de laigniellisme, en souvenir d'un député de la vague rose qui avait osé dire à ses adversaires battus "vous avez  juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaires".
Il est comme cela des propos stupides, emballés dans une arrogance et une suffisance propres à révéler la nature de leur auteur, et qui ensuite vous collent à la peau comme un mauvais sparadrap.
Il me semble que si vous étiez un vrai démocrate, vous devriez vous réjouir de voir que des personnes qui ne sont pas de votre bord prennent le temps de vous lire et de vous commenter, même pour exprimer leur désaccord.
Ce qui m'inquiète avec les gens de votre bord, c'est leur incapacité à accepter la contradiction et ce ne sont pas les jeux de mots éléphantesques qui émaillent vos propos qui changeront grand chose au fond.
Et puisque nous évoquons les éléphants, c'est peut être le moment venu de constater que dans toutes les démocraties occidentales, on s'interroge  sur cette exception française d'un parti "socialiste" qui n'en finit pas de flirter avec un trotkysme archaïque, hors norme, et qui camoufle son incapacité à comprendre l'évolution du monde avec des effets de racolage invraisemblables, comme l'union de monsieur Bayrou et de monsieur Bové.
Vous avez raison monsieur Farion, de décrire ces éléphants qui arrachent tout sur leur passage, je ne prendrai qu'un seul exemple de cette nuisance : les 35 heures, que TOUS les socialistes réprouvent... dès lors qu'ils ne sont pas entendus par les médias. Ils ne finissent pas de ruiner notre économie, mais au nom de l'idéologie il ne faut surtout pas y toucher.
Plus localement, vous avez baissé votre pavillon au bénéfice de madame Vallet, au seul titre qu'elle avait fait un bon score aux législatives, pourtant c'est bien vous autres socialistes qui prêchez le non cumul des mandats.
Faut choisir, monsieur Farion ! Vous aviez une crédibilité aux municipales, vous l'abandonnez sans combattre, que vous reste-t-il de légitime pour conseiller aux auteurs de "galéjades" de se tenir à carreau ?

(Chacun appréciera la menace de représailles à peine voilée, bel élan de démocratie)

Et le n°2

Je crois que votre analyse de la décision du CC ne convainc que vous : tout d'abord, il ne s'agit pas d'une décision de justice, mais de l'application du  code électoral. Votre amalgame a su convaincre les Sages, mais pas comme vous l'auriez souhaité et, en ce sens, c'est vous qui avez été déboutés : en effet, il n'a pas été question de tripatouillage des comptes de campagne, qui auraient irrévocablement conduits à une inéligibilité, mais d'un constat,  à priori peu clair (à priori seulement), celui que peut être les manifestations inauguratives à répétition auraient pu  influencer certains électeurs... ce dont on peut  douter si l'on, considère le score réalisé par le candidat sortant dans Chartres intra muros et périphérie.
Au contraire, après réflexion, il semble bien que le CC ait été plus que prudent dans cette affaire en ne sanctionnant  pas un élu, mais en demandant que la partie soit rejouée afin de clarifier les scores des uns et des autres. C'est peut être pour cela que les membres du CC sont communément appelés "Sages".

Je crois me souvenir qu''en son temps monsieur Lemoine avait du faire face à un recours de même nature, recours qui n'avait pu aboutir parce que plus de 59 voix séparaient les candidats. Il est avéré que s'il y avait eu clairement magouille JPG aurait été invalidé et rendu inéligible, ce qui n'est pas le cas.
Au lieu de vous draper dans vos "dignités bafouées" assorties de propos grandiloquents, ne croyez vous pas qu'il serait plus de bon goût de ne pas imposer aux Chartrains l'étalage de vos divisions et la cupidité qui vous anime pour dépecer l'ours (toujours vivant) et vous partager le butin d'une ville qui est enfin sortie du XIX° siècle ?

Je suis bien tranquille que si la fortune vous souriait, vous ne seriez pas longtemps sans récupérer l'héritage à votre profit, jusque et y compris le parking objet de toutes vos imprécations mais dont vous ne voudriez pas faire supporter le coût à l'ensemble des chartrains.

Longtemps je suis resté indécis sur mes futures intentions électorales, car je ne suis pas un godillot umpiste (et ne l'ai jamais été). Mais à en juger par le comportement de la gauche locale, il est clair que je vais tout faire pour apporter mon soutien à JPG (maintenant c'est officiel) :  lui au moins a deux bilans, comme maire et comme député, qui ont apporté à notre communauté autrement plus que le folklore "rock n'rollesque" de sa communication. Et ce n'est pas l'Echo qui me contredira !

Encore une fois il s'agit de la reproduction de commentaires déposés par le bloggeur Fidélio sur l'Avenir de Chartres, il me semble intéressant de laisser passer toutes les réactions à l'heure où chacun dévoile ses batteries pour engager le fer des législatives nouvelles (moins palpitantes que le Beaujolais du même nom...) et des  municipales à suivre.
Personnellement, je vais me faire un petit plaisir à commenter ici même ma lecture des premières propositions publiées sur ce même blog, ça promet !



Partager cet article

Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 15:42
J'ai reçu hier une demande de relais de deux  commentaires envoyés sur le blog de 'l"Avenir de Chartres" et qui ont été ignorés par le gestionnaire du site. Faut dire que le dénommé Fidélio s'est fait une réputation de franc parler.
Par principe, je suis contre toute censure dès lors qu'elle ne porte pas atteinte aux personnes.
J'ai donc donné un accord de principe à Fidelio pour publier ses commentaires, une fois lues ses réactions,  les bagarres actuelles dans le landernau local  exigeant un minimum de prudence.

A suivre donc.

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 15:26
Il parait que l'on simplifie les  procédiures administratives...
En voici un brillant exemple :
Avant l'ère de l'informatique on pouvait, pour quelques piécettes, envoyer à sa progéniture en manque, un viatique par mandat télégraphique. Cahi caha, l'administreation des postes acheminait la demande en des temps fort honorables pour l'époque,râce à quelques opérateurs (ou opératrices) zélé(e)s.

Mais maintenant on a atteint l'âge du numérique. Et voilà comment ça se passe :
1/ se rendre impértativement à la poste
2/ déposer la somme à acheminer EXCLUSIVEMENT en espèces.
3/ indiquer les coordonnées du destinataire
4/ indiquer l'identité de l'expéditeur, nom, prénom, adresse complète, date de naissance (mais si) et pièce d'identité !!! (coup de bol, je n'ai pas été tenu de donner la taille de mon caleçon).
5/ refiler 12.60 € de frais d'expédition.
Comme  je devais expédier 50 Euros, ça a fait quand même du 25% de frais.

Vaut mieux prendre son temps et glisser le billet dans une enveloppe, n'en déplaise aux agents des postes, mais le service est quand même plus économique.

Je m'interroge  encore sur la nécessité de fournir sa date de naissance, c'est une inquisition dans la vie privée parfaitement intolérable. Surtout pour une somme si modique.

Voilà des années que je prétends que notre société est gangrennée par toutes ces lourdeurs administratives qui pèsent sur "l'usager", ce n'est pas cette expérience qui va me contredire !

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 14:36

J'ai pris tout mon temps pour analyser, comprendre et me faire une opinion sur les derniers évènements de notre vie politique locale.
Annuler une élection, ce n'est pas rien. Est-ce à dire que les demandeurs avaient raison ? Et que le défendeur devait être mis au ban,  traité de menteur, manipulateur, magouilleur et autres qualificatifs tout aussi désobligeants ?

Il est vrai que la première attitude est celle de condamner, selon son bord soit parce que le conseil constitutionnel n'est pas allé trop loin, soit parce qu'il est allé trop loin.
Mais en y regardant de plus près, cette décision est loin de manquer de bon sens : elle ne condamne ni ne blanchit, elle apporte la seule solution logique, uniquement parce que 59 voix d'écart, c'est franchement peu.

Ce qu'il faut néanmoins bien considérer, c'est que l'action du député n'a pas été remise en cause, pas plus que la crédibilité de ses comptes de campagne, c'est donc sans tache ni suspicion que JP Gorges peut se représenter devant ses électeurs et leur demander de trancher.
Le seul truc qui me turlupine dans cette affaire c'est que c'est l'action du maire qui a été prise en compte pour  permettre de prononcer l'annulation du scrutin. Et là, je suis nettement plus circonspect, parce que je ne vois pas trop comment au quotidien il pourra être fait la part des choses entre l'action d'un élu et celle du même élu oeuvrant dans d'autres fonctions. Cette réflexion va bien au delà du cas présent, dés élus ayant plus d'un mandat, ce n'est pas ce qui manque et s'il faut maintenant contester l'un sous le prétexte qu'il pourrait interagir sur l'autre, on a pas fini de déposer des recours. On frise le ridicule.

Mais puisque c'est la nouvelle règle, autant s'en servir à fond, et associer le bilan du maire à celui du (candidat) député pour  se présenter devant les électeurs.
Et là, il risque d'y avoir des surprises, autant l'un (des candidats) peut produire un bilan éclatant, pour ne pas dire exceptionnel, autant les autres n'on rien à proposer en dehors de jérémiades usées, de conflits de clochetons démodés et de bouts de programme que même les acteurs du front populaire ne voudraient reprendre à leur compte.

J'ai eu à connaître le personnage, j'ai su apprécier ses qualités de bâtisseur et de gestionnaire, j'ai su également être irrité par sa communication "brut de décoffrage".

Mais comme pour moi l'essentiel est le contenu et pas le contenant, mon choix est fait.
Et modestement, je relaierai les propos d'un de mes amis s'adressant à JP Gorges :"vous avez fait beaucoup pour les Chartrains, le temps est venu maintenant de faire avec les Chartrains".

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 14:20
Etape 1

le 23/10, je vais chez McDo rocade et je commande 3 cheeseburger. Sur le ticket 3 x 095€ (6.23 en vieux Francs bien de chez nous).

Etape 2

Quelques jours plus tard, même "restaurant" je commande 2 hamburgers. Sur le ticket 2 x 1.00€

Je m'étonne de ce que le produit le plus ordinaire soit le plus cher, et on me répond que c'est normal, c'est une "promo". J'apprends également que le plus demandé est le cheeseburger (normal, vu la différence qualité/prix).


Etape 3

Le 6/11 nouvelle commande de 2 ham : 2 x 0.95€
Je me dis que ma remarque a été prise en considération... Mon Dieu quel naïf je fais !!!

Etape 4


Aujourd'hui même : 2 hamburger et 2 cheeseburger. Sur le ticket 2 x 0.95€ [ham) et 2 x 1,70€ pour les cheese
Un rapide calcul :  d'un côté 5% de ristourne sur le produit de base (celui que presque personne de consomme), mais 78% de hausse sur le top des ventes. Curieusement il n'y a eu aucune publicité sur une hausse aussi vertigineuse.

Je note que le gouvernement s'y est pris de la même manière pour inciter les fumeurs à ne plus consommer... Allons nous enfin vers la fin de McDo ?
En tous cas, voilà de quoi être plus circonspect envers toutes les grandes déclarations de cette enseigne, dans le cadre du soin appoorté à notre pouvoir d'achat, ils en connaissent un sacré rayon !!

(Evidemment, en cas de scepticisme, je tiens à disposition les tickets témloins)
(Evidemment aussi, ce constat ne concerne que le McDo de Chartres rocade, mais je doute que les deux autres pratiquent des tarifs plus "préférentiels" et même si chaque franchisé est libre de sa politique tarifaire, je doute que l'enseigne soit ravie de ce type de publicité.
En tous cas, ils ont perdu deux clients de plus aujourd'hui, vote serviteur ainsi que l'amateur de cheeseburger).
nti_bug_fck

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 17:30
Découvert par hasard (enfin, presque...), il m'est agréable de saluer l'arrivée d'un nouveau blog-confrère.
Comme beaucoup, j'ai pris plaisir à lire les élucubrations plutot savoureuses d'une bande de joyeux lurons qui brocardent allègrement les travers de nos politiques locaux.
Il reste à leur souhaiter bon vent, eux savent être acides sans être pour autant détestables, c'est une qualité qu'il faut absolument présever c'est trop rare par les temps qui courrent.

J'ai failli oublier...


http://chartres-remember.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 09:02
Pour mon retour dans cet espace, rien de tel qu'un bon coup de gueule pour reprendre la plume, et seul le risque de poursuites me retient de dire précisément (et avec mes mots) ce que je ressens : un immense dégout à l'encontre de ceux qui se vautrent dans leurs privilèges, extorqués trop souvent au moyen de coups plus ou moins tordus, en tous cas sans commune mesure avec la réalité de leur situation et qui affichent un mépris invraisemblable à la face de l'ensemble de la communauté nationale qui a de plus en plus de mal à comprendre cette situation.

Bref, pour reprendre une formule qui m'est chère, nous assistons une fois de plus à la prise en otage de la nation française par l'état français. L'état, c'est ce magma informe, dont personne n'est en mesure de définir précisément le contour, le volume et que, pour faire simple, on appelle complaisamment la fonction publique (variante : le service public (on devrait plutot dire le public à son service))

Bien qu'ils s'en défendent (ça ne coute rien d'essayer), ils sont les véritables nantis de cette société qui est la notre et entendent bien le rester, quoi qu'il en coute.
Et chacun de s'organiser pour faire sa petite grève, jusque Zé y compris, parait-il, des journalistes de france television ou radio france, qui veulent défendre les régimes spéciaux des cheminots. Quel bel exemple de solidarité.

A se demander si tout ce pataquès ne sert pas à masquer la révélation des tripatouillages divers et variés qui vont bientôt éclabousser le monde syndical et politique le jour où nous aurons la révélation de l'usage des fonds secrets de certaines organisations patronales, syndicales, officines occultes qui font de la France un pays ou le viol de la loi est un sport national, pays donneur de leçons à l'humanité mais qui truande, détourne, pille, dans l'indifférence générale, chacun voyant l'autre comme un salaud mais trouve normal que lui même s'accorde un "petit arrangement".

Pendant que ces nantis affichent leur mépris, d'autres ne savent pas comment finir leur fin de mois, comment survivre avec un minimum de décence, curieusement ceux là ne savent, ne peuvent ou tout simplement ne veulent se  plaindre et exposer leur dénuement et leur détresse.

Messieurs les vampires, défendez l'indéfendable, c'est ce que vous savez faire le mieux.

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 13:27
Entendu il y a 48h dans une célèbre enseigne de bricolage locale  (le client avait quelques emplettes  pas volulmineuses mais embarassantes :
"- vous n'auriez pas un pochon pour y mettre tout ça ?
- Ah non, Monsieur, on n'en donne plus... on les vend  3 centimes " (un peu moins de 0.20  de nos bons vieux francs !! NDLR)
Grimace dépitée de l'acheteur qui illico se propulse à l'accueil.
- Vous ne trouvez pas que c'est cher, et mesquin, de facturer un pochon3 centimes ?
- On n'y peut rien, Monsieur, on est obligés ...
-Ah bon ?
- Oui, c'est le gouvernement qui ne neut plus qu'on en donne, à cause de la pollution" (!!)
Vous avez bien compris, puisque l'on demande de ne plus donner (= distribuer) de sacs plastiques, eh bien, pas de petit profit, on joue sur les mots et on les vend.

Dans la foulée le malheureux client demande pourquoi le même cable électrique est vendu
0.58 €/m si débité au mètre
0.38 €/m en rouleau de 10m
0.46 €/m en rouleau de 15m

La réponse est : c'est le tarif du fournisseur !!
Le pigeon c'est ?... ...  le "cher client"

Qui a dit que l'enchanteur nous prenait pour le roidec ?

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 15:57
Jean Pierre Gorges réagit enfin aux propos de Monsieur Ducatel.
Je me suis dit, tant mieux, il était temps de clarifier la situation. Car elle est passée l'époque où l'on pouvait se "payer"  un élu pour satisfaire des intérêts particuliers : il ne faut pas s'y méprendre, monsieur Ducatel est un commerçant, certes important, mais cela ne lui confère aucun droit particulier au delà de la défense de ses intérêts, dans un cadre légal. 
Dans le cas qui nous intéresse, il semblerait qu'il soit allé au dela de la limite autorisée, et c'est à la justice, maintenant, de trancher.
Que l'on ne compte pas sur moi pour prendre position sur le fond du dossier, je ne suis pas suffisamment au fait  des tenants et aboutissants de ce dossier, apparemment complexe.
Mais je puis au moins, pour mon compte personnel (et tant mieux s'il est relayé par bon nombre de personnes qui ont lu ce tract) m'exprimer sur la forme : et là, je suis proprement scandalisé et écoeuré de voir comment on peut se comporter envers un élu et un collège d'élus sous prétexte que l'on ne partage pas ses vues et les décisions qu'il a à prendre.
Déjà l'amalgame entre le travail du Maire et du président de la Communauté d'Agglomération n'est pas judicieux, car les intérêts de l'un ne sont pas nécessairement ceux de l'autre, même s'il s'agit de la même personne.
Mais il y a pire, c'est de confondre le(s) précédent(s) avec le député, car il n'a rien à voir là dedans,  ce n'est pas le député qui détermine  la politique locale, y compris en matière d'urbanisme, et l'auteur du tract aurait du s'en souvenir avant de balancer son torchon car c'est, au delà du député, aux institutions essentielles de la République qu'il s'est attaqué, et cela est inacceptable.
De ce fait, en reproduisant le document  contesté  la Piquouse et Barjouville info se sont placés solidaires de monsieur Ducatel et tout naturellement poursuivis pour le même motif.
N'en déplaise à certains, la liberté d'expression a parfaitement fonctionné puisque chacun a pu publier ce qu'il souhaitait,  mais il est tout aussi normal que celui qui s'estime offensé puisse se défendre, la liberté d'expression est à ce prix.

J'ai toujours eu un discours clair quant à l'action du maire de Chartres et du président de la Communauté, à savoir une approbation de son action (en tous cas jusqu'à ce que l'on apporte la preuve que cette gestion est mauvaise) et une appréciation plus nuancée (restons diplomates...) quant à la forme employée et à la justesse de la communication.

Je crois que  monsieur Gorges a beaucoup fait pour les chartrains, il serait temps qu'il fasse quelque chose avec les chartrains. C'est peut être cette nuance qui serait un semblant d'explication quant  au résultat de la récente législative, en tous cas elle ne s'associe pas aux propos détestables diffusés à 50 000 exemplaires par un commerçant local et imprudemment relayé par des apprentis journalistes. Voilà des mois que je refuse de commenter les diatribes de la Piquouse parce que je ne veux pas m'associer à des propos que j'ai souvent qualifiés de "canivesques", Il n'est de ma part nullement question de jeter la pierre à un organe d'expression populaire, fut-il à l'opposé de mes idées, mais je ne saurai aller jusqu'à soutenir ce même organe des lors qu'il franchit les limites de la bienséance.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents