Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 08:20

Tel un oracle, monsieur Bayrou s'est prononcé avec "solennité" et a rendu sa sentence irrévocable : il va voter Hollande, mais à titre personnel, ce qui, si j'ai bien compris, n'engage que lui et rien que lui.

 

En d'autres termes les 9% d'électeurs qui ont cru en F. Bayrou se retrouvent orphelins de guide.

 

Sans le dire explicitement, monsieur Bayrou est maintenant convaincu que F Hollande sera élu et qu’il vaut mieux faire allégeance AVANT le scrutin pour mieux assurer la pérennité de son fauteuil à l’assemblée. Quitte à renier ce qu’il a combattu pendant la campagne présidentielle, lui qui a affirmé que le programme socialiste était irréaliste et irresponsable. Sa haine à l’encontre de N. Sarkozy serait-elle assez puissante pour l’amener à faire fi de ses convictions ? Que nenni, cette apparente volte face (ils n’étaient guère nombreux ceux qui doutaient de ce choix) est dictée par une opportunité électorale évidente : qui pourrait croire qu’il n’y ait pas eu un « arrangement » préalable ?

 

Il n’empêche, en appelant à voter Hollande, monsieur Bayrou, cautionne ipso facto les propositions  Mélenchon, Joly et autre Poutou qui eux ont déjà rallié le candidat socialiste « sans contrepartie » (mon œil !). Les électeurs centristes apprécieront. D’autant que, si ma mémoire est bonne, ce même F. Bayrou a voté blanc en 2007, ce qu’il dénonce cinq ans plus tard. Va comprendre…

 

Il vaut mieux pour lui que son pronostic soit le bon, dans le cas contraire il connaitrait une retraite anticipée de sa vie politique.

Quant à moi, je n’avais jamais vraiment cru à la sincérité de l’homme du Béarn, hier soir le doute a été définitivement levé. Bon vent !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents