Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 13:45

En réponse à un fil que j'ai lu hier et qui renvoyait dos à dos les équipes Sarkozy et Royal, il me semble qu'il y a bien une différence entre les deux  : d'un côté on s'est chamaillé avant la désignation du candidat, ensuite tout le monde a marché du même côté, alors qu'en face, une fois investie, madame Royal s'y est crue un peu trop vite, a superbement ignoré ses anciens concurrents, a voulu tout régenter, s'est superbement plantée au point de voir sa cote dégringoler au fil des sondages (même s'ils sont à manipuler avec prudence...) Elle doit maintenant subir l'affront de la reprise en main de la campagne socialiste par des socialistes purs et durs (les "éléphants") qu'elle dédaignait il n'y a pas si longtemps encore.

Et pour que Jospin s'en mêle alors qu'il n'a jamais fait mystère de son opinion pour madame Royal, c'est qu'il y a le feu dans la crèmerie.

Cela veut dire que madame Royal n'est plus qu'une coquille dans laquelle on a replacé le programme du PS. Avec une interrogation majeure : comment faire la synthèse de tous les courants qui ont conduit à cette primaire qui comptait quand même au moins 5 candidats (ne pas oublier Lang et Chevènement).

Nous voilà revenus au bon vieux temps de la gauche plurielle, sauf que cette fois elle est plurielle avec elle même, sans verts, sans extrême gauche, sans PC, juste avec, en prime, Bayrou qui chasse à découvert sur ses terres, tentant de séduire la gauche "libérale" que notre éminente candidate a repoussé pour tenter de gratter des électeurs chez Besancenot et consorts.

Souhaitons lui d'avoir fait le bon choix, tous les électeurs français n'étant pas énarques pour comprendre cette stratégie.

Sarkozy n'est peut être pas le candidat idéal, il a au moins le mérite d'être clair et de ne pas voguer au gré des états d'âmes d'une arrière garde de perdants

 ----------------------------------------

On est loin des belles paroles sur le changement et la politique autrement : le congrès d'Epinay n'est pas si loin.

Dans cette démocratie nouvelle, il faut traduire participative par participation active des caciques du PS !

Partager cet article

Repost0

commentaires

His 24/02/2007 18:50

Cher administrateur
Analyse lucide,ce que je peux rajouter :nous les connaissons tous,nous savons là ou ces éléphants nous on mener,et que bien évidement il n'est pas question de les voir revenir,d'ailleurs vont-ils cohabiter longtemps ensemble entre les euro-compatible et les partisans du non ,quelle synthèse Royal va-t-elle nous proposer?entre les tenants du " libéralisme",et les tenants du tout à gauche,quelle va être la ligne Royal;
Et puis ,juste pour reprendre un argument:celui de la parité,qu'en a fait Ségolene;Dans son comité 2(sauf erreur)Femmes,voila un principe royaliste bafoué.Ca commence bien.

Articles Récents