Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 21:20
Que l'UMP se soit fait "bâcher", rien de plus normal, tant certaines situations se sont révélées aussi scandaleuses que lamentables. Je pense tout d'abord à Neuilly, mais aussi à Reims, pour ne citer que les deux exemples les plus frappants. Il est indigne d'avoir un tel comportement, il n'y a rien à redire si, écoeurés, les électeurs qui ont vu ce déballage se soient abstenus ou aient voté pour des candidats plus présentables.
Il est tout aussi déplorable que des élus qui ont parfaitement bien accompli leur mission se soient vus privés d'une juste réélection. On appelle cela les dommages collatéraux...
D'autres ont préféré faire perdre leur camp plutot que de laisser la place dignement au rajeunissement de leurs listes, je pense à JM Rausch, ex maire de Metz, qui tentait encore un mandat à 79 ans. Malgré tout le bien qu'il a fait à sa ville, pour ne pas avoir voulu partir la tête haute, fier de son bilan, il s'est fait éjecter sans gloire. D'ici quelques années il aura droit à une plaque de rue, dans l'indifférence générale, piètre consolation.

Tout cela me conduit à féliciter le maire de Chartres pour sa réélection, c'est vrai que j'avais sinon des doutes au moins quelque appréhension compte tenu du matraquage médiatique réalisé par la gauche tout au long de cette consultation. De la même manière, il est bon de féliciter madame Fromont qui a su inspirer confiance face à désunion et à la tromperie de ses adversaires : imaginer le jeune Lebon (en l'occurence il apparait comme le mauvais) qui annonce déposer un recours contre G. Lemoine pour cause d'utilisation abusive de l'étiquette socialiste (on croit rêver tant G. Lemoine n'a plus rien à prouver en la matière),  et il n'en faut guère plus pour faire basculer un scrutin.

La vraie question est à venir : comment la gauche va pouvoir tirer profit de ce scrutin ?
Déjà les appétits se dévoilent et les luttes pour le pouvoir s'organisent. On croyait s'attendre à un duel Royal/Delanoé, c'était sans compter avec le couple Mauroy/Aubry. Et j'ai dans l'idée que la liste de prétendants n'est pas close.
Mais  il y a plus important : après plusieurs semaines passées à démolir systématiquement la politique du gouvernement, c'est sur le terrain que les socialistes vont devoir montrer ce dont ils sont capables. Dans leur gestion des régions nous avons connu une hausse considérable de la fiscalité, heureusement tempérée par la modération des ambitions budgétaires des maires. Mais maintenant qu'ils ont les mairies, les conseils généraux et régionaux, il y a fort à craindre que rien n'arrête la boulimie fiscale de gens qui nous ont largement démontré avec quelle science ils savaient dépenser les Euros qu'ils ne possédaient pas.

En opérant ce choix, il est à craindre que les électeurs ne découvrent, mais un peu tard, qu'ils viennent de se titer une balle dans le pied.

Partager cet article

Repost0

commentaires

bof 26/06/2008 22:31

poum

Articles Récents