Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 01:19
L’heure est aux comptes, les dés sont maintenant jetés.
Et il me tarde de connaître le verdict des urnes. Contrairement à un propos sinon malheureux, du moins imprudent de notre président, et contrairement à ce qu’affirme avec force ceux qui rêvent d’une revanche électorale, j’ai toujours cru que cette élection municipale n’avait de nationale que renouvellement de quelques 36000 sièges de maires. En restant volontairement en marge du débat, j’ai voulu privilégier l’observation des faits et propos de chacun des candidats, car une mairie et ce qui l’entoure n’est pas affaire de polémiques ou de vagues promesses, mais il s’agit pour l’élu de répondre aux attentes des citoyens qui lui auront accordé leur confiance.
Dans ces conditions, il est détestable d’exiger ce qui n’a pas été promis, mais aussi de critiquer la non tenue des promesses dans l’instant, personne n’est dupe : il ne s’agit pas de mandat télégraphique mais d’actions qui doivent se réaliser dans la durée. Un de nos anciens présidents l’a dit bien avant que j’écrive des modestes lignes, « il faut donner du temps au temps ». Alors seulement nous pourrons juger, et sanctionner. Accorder ou rejeter.

Et justement,  en matière de bilan, Chartres en a un à présenter aux Chartrains. Nous l’avons trouvé dans une plaquette abondamment renseignée, plaquette que chacun aura pu parcourir et découvrir ce qui a été fait durant ces six dernières années. Et comme je ne suis pas un suppôt de l’équipe sortante, je ne le commenterai pas, d’une part parce que ce serait trop tard, d’autre part parce que la plaquette proposée l’aura fait mieux que moi. La principale liste d’opposition à l’équipe sortante l’aura bien compris qui a édité à son tour une plaquette, forcément plus grande…, avec pour slogan « inventons Chartres ensemble ». Je conçois mal comment inventer une ville qui dispose déjà d’un si long passé. J’aurais sûrement mieux compris « gérons ensemble ».
Le contenu de la plaquette rose me donne le tournis, tant il y a de promesses électorales, j’ai compté pas moins de 350 propositions !!!, hélas, il n’y a rien qui indique avec quels moyens tout cela va être financé, conformément à une logique propre aux socialistes qui consiste à engager des dépenses sans disposer des fonds nécessaires. Il est permis aussi de s’interroger sur certaines « priorités » comme celle d’implanter une maison des syndicats (pour quoi faire ?).
De ce catalogue digne de la Samaritaine, il se dégage une forte impression de flou, d’improvisation, avec un accent prononcé mis vers tout ce qui peut servir au racolage électoral (on assiste à tout va, on dépense sans compter) et une rare discrétion dès que l’on aborde les aspects économiques, il est néanmoins intéressant d’apprendre que le monde associatif est qualifié de générateur de création d’emplois ! Les entrepreneurs apprécieront.

En face, le bilan de l’équipe sortante n'en prend que plus de valeur : nous savons ce qui a été fait, nous savons que l'équipe qui se représente a réalisé conformément à ses engagements. Au moment de faire les comptes, je considère égoïstement mes intérêts et vais privilégier ceux qui ont un bilan, les promesses on a déjà donné et on voit où cela nous a conduit. Je ne m’étendrai pas sur certaines promesses tenues lors des législatives récentes et dont on a pu constater avec quelle rapidité elles avaient été reniées.
A l’heure où il est de bon ton de taper sur le président de la République parce qu’il n’a pas tenu au bout de huit mois des engagements promis sur 5 ans, je préfère tenir un programme s’appuyant sur du bâti que courir après de chimériques promesses dont la seule qui sera tenue avec certitude est la hausse de la fiscalité locale.

Et pour ceux qui ne l’auraient pas compris, je ne cite le nom d’aucun des candidats parce qu’ils sont moins importants que les programmes qu'ils preprésentent. De même je ne vote pas contre X ou Y mais pour une équipe. Et le président de la République n’a pas sa place dans nos affaires locales.

A l'heure des comptes, bon dimanche :-)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents