Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau blog local ?

Oui, parce que celui-ci a pour unique objectif de permettre un échange d'idées sans aucune autre  censure que le respect d'autrui et des règles de bienséances.

J'ai mes idées, vous avez les votres, ce sont peut être les mêmes, elles sont peut être diférentes.
Mais qu'importe, l'essentiel n'est-il pas de pouvoir les échanger ?

Alors... trempez vos plumes, même dans l'acide  !! ;-)

Recherche

6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 14:36

J'ai pris tout mon temps pour analyser, comprendre et me faire une opinion sur les derniers évènements de notre vie politique locale.
Annuler une élection, ce n'est pas rien. Est-ce à dire que les demandeurs avaient raison ? Et que le défendeur devait être mis au ban,  traité de menteur, manipulateur, magouilleur et autres qualificatifs tout aussi désobligeants ?

Il est vrai que la première attitude est celle de condamner, selon son bord soit parce que le conseil constitutionnel n'est pas allé trop loin, soit parce qu'il est allé trop loin.
Mais en y regardant de plus près, cette décision est loin de manquer de bon sens : elle ne condamne ni ne blanchit, elle apporte la seule solution logique, uniquement parce que 59 voix d'écart, c'est franchement peu.

Ce qu'il faut néanmoins bien considérer, c'est que l'action du député n'a pas été remise en cause, pas plus que la crédibilité de ses comptes de campagne, c'est donc sans tache ni suspicion que JP Gorges peut se représenter devant ses électeurs et leur demander de trancher.
Le seul truc qui me turlupine dans cette affaire c'est que c'est l'action du maire qui a été prise en compte pour  permettre de prononcer l'annulation du scrutin. Et là, je suis nettement plus circonspect, parce que je ne vois pas trop comment au quotidien il pourra être fait la part des choses entre l'action d'un élu et celle du même élu oeuvrant dans d'autres fonctions. Cette réflexion va bien au delà du cas présent, dés élus ayant plus d'un mandat, ce n'est pas ce qui manque et s'il faut maintenant contester l'un sous le prétexte qu'il pourrait interagir sur l'autre, on a pas fini de déposer des recours. On frise le ridicule.

Mais puisque c'est la nouvelle règle, autant s'en servir à fond, et associer le bilan du maire à celui du (candidat) député pour  se présenter devant les électeurs.
Et là, il risque d'y avoir des surprises, autant l'un (des candidats) peut produire un bilan éclatant, pour ne pas dire exceptionnel, autant les autres n'on rien à proposer en dehors de jérémiades usées, de conflits de clochetons démodés et de bouts de programme que même les acteurs du front populaire ne voudraient reprendre à leur compte.

J'ai eu à connaître le personnage, j'ai su apprécier ses qualités de bâtisseur et de gestionnaire, j'ai su également être irrité par sa communication "brut de décoffrage".

Mais comme pour moi l'essentiel est le contenu et pas le contenant, mon choix est fait.
Et modestement, je relaierai les propos d'un de mes amis s'adressant à JP Gorges :"vous avez fait beaucoup pour les Chartrains, le temps est venu maintenant de faire avec les Chartrains".

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Philippe 06/12/2007 20:52

Bravo pour cet essai de prise de recul et de distance par rapport à la situation. Il faut savoir qu'en pratique Jean-Pierre Gorges a eu la chance de ne pas être déclaré inéligible car le Conseil Constitutionnel s'est contenté d'étudier les éléments qui ont motivé l'annulation de l'élection, des inaugurations en grand nombre dans les mois qui ont précédé l'élection. Si le conseil avait étudié un autre des éléments présentés, le voyage à Lyon payé par Chartres Habitat, cela aurait très certainement conduit à l'inéligibilité de Jean-Pierre Gorges. Je suis plus que pessimiste sur sa capacité à faire évoluer ses méthodes et je souhaite le voir disparaitre de la vie politique chartraine et eurélienne. Attendons de voir ce que donneront les prochaines semaines mais le PS me semble avoir fait une erreur en choissant Vallet plutôt que Farion. Chevée semble disqualifié d'avance. Pourtant, on ne sait jamais, peut-être arrivera-t-il a tirer son épingle du jeu ?.

Articles Récents